Τρίτη, 26 Ιανουαρίου 2010

η τεχνη του δημητριου γαλανη

Δημήτριος Γαλάνης - Dimitrios Galanis (1882-1966)


Ο Δημήτριος Γαλάνης (Αθήνα 1879 - 1966) ζωγράφος, χαράκτης και γελοιογράφος, Θεωρείται ο θεμελιωτής της χαρακτικής στην Ελλάδα.

Το 1897-1899 φοίτησε στη Σχολή Πολιτικών Μηχανικών του Πολυτεχνείου και το 1899 παρακολούθησε μαθήματα σχεδίου κοντά στο Νικηφόρο Λύτρα. Το διάστημα 1900-1902 σπούδασε στην Ecole des Beaux Arts του Παρισιού.



Έζησε πολλά χρόνια στη Γαλλία , πήρε τη γαλλική υπηκοότητα ( αφού κατετάγη πρώτα το 1914 στην Λεγεώνα των Ξένων και υπηρέτησε στο Γαλλικό στρατό και τη διετία 1915-1917 στο συμμαχικό στρατό ) και αργότερα δίδαξε χαρακτική.

Από το 1901-1912 είχε μια εξαιρετικά επιτυχημένη καριέρα ως γελοιογράφος και συνεργάστηκε με πολλά περιοδικά της εποχής εκείνης στη Γαλλία. To 1945 εξελέγη καθηγητής χαρακτικής στην Ecole des Beaux Arts και ανακηρύχθηκε μέλος της Γαλλικής Ακαδημίας. Το 1949 ανακηρύχθηκε μέλος και της Ακαδημίας Αθηνών.


Παρουσιάζουμε εδώ 15 ξυλογραφίες από δύο γαλλικά βιβλία εκδομένα στο Παρίσι το 1926 (Ο θάνατος του Ιππόλυτου) και το 1943 (Αναγμώσματα της Νύχτας)


Demetrios (Emmanuel) Galanis est un peintre grec naturalisé francais, né à Athenes le 22 mai 1882 et mort à Paris le 20 mars 1966. D'abord dessinateur satirique, puis paysagiste, il s'est ensuite consacré à la gravure. Il entre dans l’atelier de Fernand Cormon à École des beaux-arts en 1900.


Il entretient une collaboration alimentaire avec des journaux comiques ou satiriques français, tels que L'Assiette au Beurre, Le Cri de Paris, Gil Blas, Le Rire, Le Canard Sauvage, et allemands, tels que Simplicissimus, Lustige Blätter, où collabore également Pascin, qu’il présentera aux journaux français lors de son arrivée à Paris en 1907.


Pour ces journaux, il dresse un vaste panorama des lieux de plaisirs parisiens. Parallèlement, Galanis réalise des affiches publicitaires. Il expose dès 1904, au Salon de la Société nationale des beaux-arts, puis au Salon d’automne, au Salon des humoristes, au Salon des Indépendants.


À Paris, Galanis fréquente les milieux intellectuels et rencontre Jean Moréas, Derain, Matisse et Maillol. Son esthétique est plus proche de celle de Maillol que de Matisse. Il est le premier artiste d'origine grecque à être reconnu comme un membre à part entière de l'avant-garde européenne.


En 1912, il participe avec les cubistes à l’exposition de la Section d’Or. Son œuvre peint est essentiellement composé de paysages, surtout du midi, et de natures mortes, dont il expose trois numéros au Salon des Indépendants de 1914. Lors de la Première Guerre mondiale, il s’engage dans la Légion étrangère et, à Corfou, il acquiert la nationalité française.

À son retour, Galanis abandonne le dessin de presse et s’adonne à la gravure. D’abord la gravure sur bois puis les eaux-fortes. Pour la gravure sur bois, il use d’une technique des illustrateurs du XIXe siècle: le vélo, burin à deux ou six tranchants permettant de tracer simultanément deux ou six lignes parallèles.

En 1920, année durant laquelle il achève son Nu assis, il participe à une exposition aux côtés d'autres tenants de l'art moderne tels que Matisse et Braque et en 1921 avec Juan Gris, Dufy, Chagall et Picasso.

Au début des années 1920, très connu en France, Galanis prépare des représentations à Bruxelles, Londres et New York. En 1922, une première exposition personnelle lui est consacré à la galerie La Licorne et soulève l'enthousiasme des critiques et conforte sa réputation.

Le Nu assis est parmi les œuvres exposées. Dans sa préface du catalogue de l'exposition, André Malraux décrit son travail comme «étant capable de provoquer des émotions comparables à celles de Giotto». Professeur à l'École nationale des beaux-arts, il est élu membre de l'Académie des beaux-arts en 1945.

_______________________________________________